Les Minions : vous rendront-ils BANANA ?

minions

Crédits photo : Universal Pictures

À moins que vous n’ayez vécu dans une grotte ou intégré une secte durant ces douze derniers mois, il vous a sans aucun doute été impossible de passer à côté : les Minions ont envahi la planète Terre ! Découverts dans Moi, moche et méchant (Universal Pictures) en 2010 aux côtés du détestable Gru, ces petites bêtes jaunes délirantes – et, avouons-le, particulièrement attachantes – ont fini par gagner le coeur des spectateurs grâce à leurs farces et à leur langage pour le moins … unique. Leurs apparitions se sont multipliées si bien qu’on les retrouve désormais partout : de votre boîte de Tic-Tac à votre peau de banane en passant par la couverture de votre programme tv, vous n’y échapperez pas ! La raison ? On ne peut plus évidente voyons ! La sortie du film « Les Minions » ce 8 juillet 2015. Qu’on se le dise, avec leur bande-annonce présentée plus d’un an avant la sortie du film, la production a su tirer profit du merchandising. Et je dois avouer être moi-même tombée dans le piège… OUI, je me suis offert une clé usb et des chaussons à leur effigie. OUI, j’ai passé la dernière année à regarder en boucles la bande-annonce (et la chanson de Noël, au passage) car je trépignais d’impatience à l’idée de les revoir sur grand écran. NON, je n’ai pas honte. Ou si peu. C’est donc avec des papillons dans le ventre (j’exagère à peine) que je me suis rendue, le week-end dernier, dans les salles obscures pour déterminer si le tapage médiatique était bel et bien justifié.

Le synopsis

Si l’homme est une espèce qui a mis du temps à s’approprier la Terre, les Minions, quant à eux, existent depuis la nuit des temps. Leur raison d’être ? Servir le plus méchant des méchants. La tâche, qui semblerait simple pour le commun des mortels, s’avère particulièrement complexe. En effet, il ne suffit malheureusement pas de le trouver : il faut réussir à le garder. Et c’est là que le bât blesse. Maladroites à souhaits, ces mignonnes petites boules jaunes mènent souvent le méchant à sa perte, et ce malgré leur servitude. Ils accumulent ainsi les maîtres, les faisant disparaître les uns après les autres. Si bien qu’un jour, les Minions se retrouvent à court de détestables créatures. Dépérissant dans une grotte, l’un d’entre eux a alors une idée de génie : sortir de celle-ci pour repartir à la recherche d’un nouveau maître. L’idée semble folle, et pourtant ! Bob et Stuart finissent par se joindre au valeureux Kévin ! L’aventure peut alors commencer …

Mon avis 

Pourquoi donc vous parler davantage du synopsis ? Je ne vous dirais rien que vous ne sachiez déjà ! Si mon attention est attirée dès le départ par l’introduction Universal Pictures revue par les Minions, je me sens bien vite lassée. Les moments drôles se suivent, certes. Mais il s’agit fort souvent de ceux compilés dans la bande-annonce.  Bien que quelques pépites ont su me tirer des éclats de rire, la majorité des bêtises minionesques n’a réussi qu’à me faire brièvement sourire. Des Minions qui se tapent et qui tombent, c’est marrant. Cinq minutes. Pour un enfant de 8 ans. Mais les plaisanteries recherchées, elles, se font rares. La crise, sans doute. Le synopsis lui-même est d’une banalité déconcertante. Vous vous attendez à de nombreux rebondissements ? Vous serez forts déçus… N’espérez rien d’autre que ce qui vous a été servi (resservi et réchauffé) durant plus d’un an par la production : une quête qui se solde par la découverte de Scarlet Overkill lors de la Foire du Mal. Rien d’autre. Et si cette chère Scarlet précède Gru, ce n’est pas pour rien. Ridicule, sans aucun charisme : une méchante de bas étage que Gru dépasserait sans difficulté aucune. Un échec. Un de plus. C’est donc avec une amère déception que j’ai quitté la salle, regrettant le temps de Moi, moche et Méchant, des papuches, des petites filles mignonnes et SURTOUT – oui, surtout ! – de notre bon vieux Gru ! Bref, un préquel aux puissants relents de dollars et d’espérances commerciales qui saura ravir les plus petits et qui décevra sans aucun doute les plus grands …

Ma note

J’aurais pu donner un  7/10 si je n’avais pas vu les meilleurs moments du film un an avant la sortie de ce dernier. Mais comme ce ne fut malheureusement pas le cas, ça sera un 6,5/10. Bien rude. Pour marquer l’ampleur de ma déception (et de mon petit coeur brisé de banana pleine d’espérances).

Bande-annonce

Vous l’auriez ratée ? Non, vraiment, vous l’avez ratée ?
Allez donc la regarder par ici avant de vous rendre au cinéma et donnez-moi votre avis !

Détestablement vôtre,

Coco

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s