Les mythes fondateurs, la première exposition de la Petite Galerie !

MythesfondateursHerculeDrakvador

Du 17 octobre 2015 au 4 juillet 2015, la Petite Galerie accueille sa première exposition destinée aux Mythes fondateurs, d’Hercule à Dark Vador. Top ou flop ? C’est le sujet du jour …

Vendredi dernier, le temps particulièrement exécrable m’a d’abord retenue jusque 11h30 dans ma chambre. L’averse était continue et je procrastinais cette nouvelle confrontation à l’humidité, cherchant toutefois activement sur Internet l’exposition qui m’accueillerait l’après-midi.

J’avais jeté un oeil sur le programme du Centre Pompidou et rien ne m’attirait, pareil du côté du Palais de Tokyo. Il y avait bien cette exposition Beauté Congo à la Fondation Cartier mais je ne m’étais décidée à sortir que trop tard.
Mon choix s’est donc porté sur Les Mythes fondateurs, d’Hercule à Dark Vador, première exposition de la Petite Galerie. L’affiche, également remarquée dans le métro, avait réussi à titiller ma curiosité : comment allaient-ils arriver à traiter d’un si vaste sujet sans se perdre dans la masse d’informations ? Il fallait que je me fasse ma propre opinion !

À mon arrivée au Louvre, je fus particulièrement surprise : la foule n’était peut-être pas aussi dense que d’habitude, mais de nombreux touristes se pressaient tout de même dans le Carrousel du Louvre. La culture, à tout prix ? Peut-être bien…

DSC_0615

Crédits photos : Plumes de C.

L’expo

Au fil des époques, les artistes, quels qu’ils soient, ont puisé leur inspiration dans les mythes de multiples cultures. Aussi éclectiques que fascinants, les mythes, mis en scène, ont ainsi participé à l’élaboration, puis au renforcement, d’un imaginaire collectif qui sera partagé pendant de nombreuses années. D’Hercule et des artistes de l’Antiquité à Dark Vador et aux cinéastes de l’époque contemporaine, les mythes sont souvent le ciment d’un art en constante évolution.
Mais au fond, qu’est-ce qu’un mythe ? Comment sont-ils créés et que représentent-ils ? Et, au fond, sont-ils réellement révolus ?

Mon avis

Avec ses quatre salles et environ septante oeuvres, l’exposition propose de répondre à ces différentes questions de manière particulièrement didactique. Très bien agencée pour les enfants, chaque oeuvre s’accompagne en effet d’une description et d’une explication simplifiée du mythe en question.
Toutefois, si, sur le papier, le concept semblait particulièrement prometteur, la réalité est un brin différente. Les mythes sont présentés de manière disparate et on se perd rapidement parmi ces différentes cultures.
De plus, le sujet, bien trop large, n’est que trop peu exploité et ce ne sont là que quelques mythes ponctuels qui se voient présentés. Souvent connus du grand public, aucune information nouvelle n’est vraiment véhiculée par cette exposition que l’on parcourt bien trop rapidement.
Enfin, les pièces présentées sont loin d’être exceptionnelles et ne présentaient, pour moi, qu’un intérêt relativement minime.

Bref, si vous n’avez qu’une exposition à faire, passez votre chemin… Ce n’est définitivement pas celle qu’il vous faut !

Infos pratiques

Petite Galerie, Aile Richelieu
Du mardi au dimanche de 9h à 18h (mercredi et vendredi à 21h45)
Métro : Palais royal – Musée du Louvre

Pour plus d’informations : http://www.louvre.fr/expositions/mythes-fondateurs-d-hercule-dark-vador

Parisiennement vôtre,

Coco

Une réflexion sur “Les mythes fondateurs, la première exposition de la Petite Galerie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s