Les Saintes Chéries, un cocon à Paris !

DSC_1875

Crédits photos : Plumes de C.

La pluie qui s’abattait ce jour-là sur Paris était sensiblement en accord avec les temps moroses que nous traversions.  Comme si elle se devait, elle aussi, de pleurer les événements tragiques qui avaient chamboulé la vie parisienne une semaine plus tôt.
Elle transperçait le moindre centimètre de tissu. Même les parapluies, lassés de se battre, finissaient par rendre les armes.
Cette drache bien belge, qui s’était visiblement fait une place dans ma valise sans me demander mon avis, s’obstinait à m’accompagner dans le moindre de mes déplacements extérieurs. Trop d’honneurs, vraiment.

Ainsi, après avoir bravé la tempête et parcouru la décevante exposition du Louvre, je n’avais qu’une seule et unique envie : m’asseoir confortablement dans un petit salon de thé, bien loin de ma copine la pluie. Je désirais vous conter mes aventures ou, tout du moins, griffonner quelques notes dans mon précieux carnet.
Pour cela, j’avais besoin d’être entourée. Cette irrépressible envie de me fondre dans la masse parisienne me taraudait. Vivre à la mode du pays, c’est un peu mon plaisir personnel lorsque je me rends à l’étranger : j’aime mettre en exergue mes talents de caméléon et, ainsi, prendre part aux habitudes locales. D’ailleurs, je ne m’étais paradoxalement jamais sentie aussi bien à Paris. Les mines, bien qu’inquiètes, étaient sublimées par de timides sourires. Les gens,  se regardaient et se parlaient enfin. Bouleversés dans leur quotidien, ils semblaient avoir retrouvé goût à la chaleur humaine et à la fraternité. Des dizaines de personnes qui m’étaient inconnues m’ont d’ailleurs spontanément dit bonjour en rue, ce qui ne m’était jamais arrivé jusqu’alors. Certains malheurs auraient-ils ce don de rassembler les populations ? Peut-être bien…

Arpentant Paris pleine de philosophie et laissant mon esprit ainsi digresser, j’avais presque oublié mon envie de café. Une petite boutique remarquée la veille dans « mon » quartier me revint alors à l’esprit. J’abandonnai aussitôt Saint-Germain des Prés, rejoignant le 10e à la hâte.

Les Saintes-Chéries

DSC_1871

Au n°29 de la rue Bouchardon se cache une petite boutique qui n’a pas sa pareille. Lovée dans un magnifique quartier aux multiples ateliers d’artistes, face à un marché couvert, la boutique des Saintes Chéries est l’endroit rêvé pour un instant shopping !
Ouvert il y a sept ans déjà, ce premier espace vous comblera en accessoires tendances. Des bijoux à la petite maroquinerie, en passant par des foulards et des broches, il vous sera fort difficile de faire un choix ! On y trouve d’ailleurs, parmi les articles plus chers, de nombreuses marques à petits prix qui me tiennent à coeur  et face auxquelles je ne sais que rarement résister : ZAG, tu m’auras encore bien eue !

DSC_1869

DSC_1873

DSC_1867

Le deuxième espace, situé au n°41 de la rue du Château d’eau regorge de trésors pour votre intérieur. De l’ameublement à la décoration, tous les budgets tomberont sous le charme ! On y trouve d’ailleurs de la vaisselle fine et originale pour un prix oscillant entre 5 et 15€. Faible que je suis, je n’ai d’ailleurs pas pu résister !
Vous recherchez un lampadaire ou un fauteuil ? Descendez donc au sous-sol ! Aménagé en véritable showroom, on y retrouve, sans aucun doute, les plus belles pièces du magasin… et les plus encombrantes aussi !

DSC_1861

DSC_1862

Envie de vous poser ? Remontez par le deuxième escalier, à l’autre bout de l’espace.

DSC_1863

Parce que jamais deux sans trois, vous rejoignez par ces quelques marches le troisième espace des Saintes-Chéries. Ici, on s’offre un peu de repos dans notre escapade shopping. Et pour un prix dérisoire ! Le café est à 1,5€, le cappuccino à 3,5€. Autant vous dire que vous pouvez galoper longtemps dans Paris avant de trouver une telle aubaine ! Vous avez plutôt envie d’un rafraîchissement ou d’un en-cas?  Il est également possible d’obtenir des smoothies, gâteaux et autres bagels !

DSC_1859

DSC_1857

Et si le salon est particulièrement petit et ne dispose que de deux tables, il n’en est pas moins mignon ! Décoré avec goût dans un style suédo-chic, j’avais presque l’impression de prendre le café dans mon salon, entre copines. Car oui, les vendeuses sont tellement adorables que vous vous surprenez à reprendre deux cafés, juste pour prolonger la discussion. Et puis, je l’avoue, je ne voulais plus braver les gouttes…

DSC_1858

Informations pratiques

Les Saintes-Chéries, espace bijoux : 29, rue Bouchardon, Paris 10ème.
Métro : Château d’eau

Les Saintes-Chéries, espace déco et salon de thé : 41, rue du Château d’eau, Paris 10ème.
Métro : Château d’eau.

Psst : Cet espace thé, ouvert en juin dernier, s’agrandira peut-être bientôt avec un espace traiteur et, qui sait, une terrasse pour les beaux jours. Mais chut, il parait que c’est un secret !

Pour encore plus d’informations, c’est par ici et par  !

Parisiennement vôtre,

Coco

Une réflexion sur “Les Saintes Chéries, un cocon à Paris !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s